Quels types de chirurgies réparatrices peut-on subir après une grande perte de poids ?

Après une grossesse ou une dépression, nombreux sont ceux/celles qui gagnent du poids. Parmi eux, certains arrivent à les perdre facilement, sans séquelles visibles. D’autres en revanche, y arrivent tant bien que mal et se retrouvent avec des excédents de peau. Excédent qui, fort heureusement, peut-être enlevée grâce à la chirurgie réparatrice.

Chirurgies réparatrices, quel est le principe ?

Pour les personnes en surpoids, redevenir mince est souvent un vrai parcours du combattant. Entre les différents régimes, les séances intensives en salle de sports, le moral peut flancher à tout moment. Ceci dit, il est tout à fait possible de retrouver un poids normal et le stabiliser. Ce qui est difficile en revanche, c’est de se débarrasser des excès de peau suite à une perte considérable. Dans certains cas, le recours à une chirurgie réparatrice après une perte de poids est plus que nécessaire. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Également connu sous le terme « remodelage corporel », ce genre d’intervention touche les zones d’excès cutanéo-graisseux. Il se pratique sur des patients ayant perdu une masse importante de poids. Que ce soit suite à la pose du bypass, sleeve ou un régime extrême.

Quelles sont les différentes sortes de chirurgies réparatrices ?

Quand un individu décide de recourir à une intervention réparatrice, il doit consulter un chirurgien professionnel. Lui seul est habilité à évaluer l’état de santé d’un patient. Il est aussi le seul à déterminer l’éligibilité de celui-ci. Les chirurgies réparatrices après un traitement de l’obésité concernent :

– les seins : comme ils tombent et présentent un excès de peau considérable, une cure de ptôse mammaire ou lifting est souvent pratiqué.

– l’abdomen : l’abdominoplastie aura pour objectif de retendre la peau de l’abdomen. Souvent, l’excès de peau peut même recouvrir tout le pubis. D’où l’utilité de faire appel au bodylift.

– les cuisses : il s’agit ici de retirer le volume de peau situé à l’intérieur des cuisses. La cruroplastie ou encore le lifting des cuisses peut être associée à une liposuccion des cuisses.

– les bras : habituellement, l’excès de peau se trouve à l’intérieur des bras. Le lifting des bras, tout comme la cuisse, peut être accompagné d’une liposuccion des bras.

Les interventions peuvent rencontrer quelques différences selon le sexe de la personne. Chez les hommes par exemple, on pratique la gynécomastie pour l’excès de glande mammaire au niveau du torse. Il ne doit être réalisé qu’après un bilan endocrinien.

Existe-t-il des risques ?

À partir du moment où un patient envisage une chirurgie réparatrice après une perte de poids, il doit se préparer mentalement et physiquement. En fait, les risques liés à ce type d’opération sont semblables aux chirurgies normales. Généralement, le seul souci se place au niveau de la cicatrisation. Pour éloigner tout problème, un suivi régulier est donc recommandé.

Qu’est-ce que la chirurgie des fossettes ou dimpleplasty ?
Avoir de belles fesses : quelle chirurgie ?